Centre Hospitalier d’Ardèche Nord BP 119 - Rue du Bon Pasteur
07103 Annonay Cedex
04 75 67 35 00
Actualités
LE LABORATOIRE S’EQUIPE D’UNE NOUVELLE MACHINE : LE BD MAX
Print Friendly, PDF & Email

BD MAX™ – Un instrument de biologie moléculaire pour la réalisation de tests PCR en temps réel pour le CH d’Ardèche Nord.

Dans cette période sanitaire, les prélèvements ne faiblissent pas. Pour suivre la cadence – le laboratoire peut réaliser chaque jour entre 30 et 60 prélèvements Covid – l’hôpital s’est doté dernièrement d’un matériel spécialisé, capable d’analyser simultanément 24 tests PCR (Polymerase chain reaction) en l’espace de 3 heures. La PCR permet de connaître le statut de la personne testée rapidement et de manière très sensible, en détectant la présence d’acides nucléiques (ARN).

Cette machine de pointe permet de traiter les tests in situ au lieu qu’ils soient envoyés pour analyse au laboratoire du CHU de Saint-Etienne impliquant jusqu’à maintenant un coût important pour le CHAN.

Le nouveau délai de traitement est ainsi beaucoup plus court puisqu’il n’est plus nécessaire de faire parvenir jusqu’à trois navettes journalières pour bénéficier des résultats. L’analyseur BD MAX, passé en production depuis le 23 novembre, a permis au laboratoire du CHAN de traiter à ce jour environ 125 tests Covid. A terme, ce seront 30 à 60 tests par jour qui seront traités par le BD MAX. Le dépistage moléculaire impacte ainsi sensiblement les processus de diagnostic et d’automatisation du laboratoire. Rendre les résultats négatifs plus rapidement et accélérer le rendu des résultats positifs. Jusqu’alors le laboratoire était équipé d’une machine plus petite mais permettant de réali- ser seulement 4 tests simultanément dans un délai d’une
heure. Récemment, L’EHPAD de Saint-Félicien et le CH de Serrières ont bénéficié des résultats rapides de tests Covid19 grâce au BD MAX.

Concrètement, cet instrument de biologie moléculaire permet la réalisation de tests en séries avec l’analyse de tous types de tests PCR en temps réel, d’échantillons et de volumes (tests unitaires ou en séries) par le biais d’une seule plateforme. L’objectif à court terme est de répondre à l’activité liée à la Covid19 et à la Grippe. Le projet s’inscrit toutefois dans une démarche de développement répondant à la demande des cliniciens sur des examens PCR en forte progression, notamment dans le domaine infectieux.

C’est donc un investissement de 94 000€ décidé par le CHAN, utile à son autonomie de fonctionnement. A l’heure d’aujourd’hui, ces
examens sont sous-traités.

Le laboratoire développe des outils de biologie moléculaire depuis 2013. Un plateau technique précurseur sur le bassin annonéen.

Retour aux actualités